Gogol, une version moderne de l’oeuvre du dramaturge Russe

Avec plus de 20 avants premières, le MIPCOM condense le meilleur de l’audiovisuel international. L’événement est donc l’occasion rêvé de découvrir des fictions surprenantes venues des quatre coins du monde. Parmi elles, Gogol, une série venue de Russie inspirée d’une oeuvre littéraire du 19 ème siècle.


Un siècle après la révolution d’Octobre, le MIPCOM met la Russie à l’honneur de son édition 2017. Il lui consacre un programme dédié – Russian Content Revolution. Ce dernier comprend un World Premiere TV Screening, plusieurs international screenings, des conférences et des événements de networking. Il est très rare de voir une fiction russe à la télévision française. Pourtant, la Russie investi de plus en plus dans des programmes originaux Ainsi, le pays a été déjà adapté de nombreuses séries étrangères et notamment espagnoles telles que El Barco ou El Internado. Pour cette nouvelle édition du Mipcom, Russian Content Revolution programme a présenté des contenus originaux aux diffuseurs internationaux en mettant en avant deux séries : Trotsky et Gogol.

Gogol, une fiction à la fois film et série :

Produit par TV-3 et Alexader Tsekalo’s Sreda company, the Gogol est une série de 8 épisodes, mais aussi un long-métrage. En effet, les différents chapitres ont été condensé en un film dynamique qui a fait un très bon score au box office russe. Par la suite, Gogol a aussi connu une carrière internationale puisque la version cinématographique est sortie en Espagne, en Allemagne, en Angleterre, en Autriche et à Chypre.

Gogol Origins est basée sur la nouvelle « Evenings on a farm near Dikanka (1831) » écrit par le dramaturge russe Nikolai Gogol. Poète, écrivain, critique, il est considéré comme l’un des auteurs classiques de la littérature russe notamment à l’origine du « Russian mystery fiction ». Souvent comparé à  Edgar A. Poe, certaines de ses oeuvres mystérieuses mêlent la vie réelle et le genre fantastique. 

Le film et la série reprennent donc fidèlement la nouvelle de l’auteur qui est en quelque sorte une fiction autobiographique ayant connu un succès international. 

1829, Gogol est un écrivain désespéré. Son dernier livre a été qualifié de médiocre au point qu’il décide de racheter chaque exemplaire pour les bruler. De plus, des crises d’épilepsies de plus en plus importantes l’empêchent de se remettre au travail. Yakov Guro un célèbre détective vient à sa rencontre et pense qu’il peut l’aider à résoudre une affaire. Ensemble, ils se rendent à Dikanka pour démasquer l’assassin d’une série de meurtres de jeunes femmes. Une fois sur place, le jeune secrétaire est assailli de cauchemars qui se fondent avec la réalité et le rapproche dangereusement de l’assassin… Ce petit village en apparence normal cache de lourds secrets…

Gogol, une adaption moderne qui a fait polémique :

Le premier épisode de la série a été diffusée en présence d’une salle pleine curieuse de découvrir cette adaptation cinématographique. Il faut dire que le résultat est plutôt surprenant. En effet, les producteurs ont mis de gros moyens et cela se ressent notamment au niveau des effets spéciaux. Les décors sont soignés et le mystère est bien au rendez-vous au point que nous sommes rapidement immergé dans cet univers à la fois horrifique et fantastique. De plus, la force de la fiction réside aussi dans le fait qu’elle ne cherche pas spécialement à se prendre au sérieux. Ainsi, le thriller fantastique est parsemé de quelques scènes comiques qui apporte de la légèreté au récit. Le personnage de Gogol est quelques fois en autodérision si bien qu’il est difficile de cerner ce qui relève du rêve ou de la réalité.

Toutes fois, cette version moderne d’un classique de la littérature russe n’a pas fait l’unanimité. En effet, en Russie certains ont déploré le fait que la version cinématographique était trop choquante notamment à cause de scènes de nues ou violentes. D’autres ont déploré cette reconstitution fantastique de la vie de l’auteur ou la disparition de quelques détails du parcours de Gogol.

A la découverte des acteurs russes :

Certes peu populaire en dehors de leur pays d’origine, les acteurs russes gagneraient pourtant à l’être d’avantage. Gogol est interprété par Alexander Petrov, un comédien de 28 ans ayant participé à de nombreuses séries en Russie. Il apporte du cachet au personnage et ce petit côté maladroit qui le rend attachant. Cet écrivain au bord du gouffre est aussi face à un dilemme amoureux inquiétant. En effet, Gogol fait une charmante rencontre durant son investigation en la présence d’une certaine Taisiya Vilkova qui joue une jeune femme mariée qui ne laisse pas l’enquêteur indifférent. Agée de 20 ans, la comédienne est aussi connue pour être une star du petit écran. Elle était d’ailleurs présente lors de la présentation cannoise et a été sollicitée à de nombreuses reprises par les journalistes russes présents pour le Mipcom. Enfin, l’autre femme est jouée par Julia Frantz.

En résumé, Gogol est une oeuvre qui n’a pas laissé le public Russe indifférent. Adoré ou critiqué, le fait est que cette série ou ce film démontrent que le cinéma Russe peut parfaitement s’internationaliser. D’ailleurs, on murmurerait que Netflix est déjà intéressé par le programme…

Affaire à suivre !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *