Une Journée avec Paul Vecchiali

Paul Vecchiali était présent au théâtre La Licorne de Cannes la Bocca le 9 février pour présenter deux de ses films dans le cadre d’un partenariat entre Le Film Club de Cannes, Cannes Cinéma et l’association pour la Réadaptation et la Défense des Devenus Sourds.

Président du du prix du meilleur film sous-titré, sa venue avait aussi pour objectif de  promouvoir cette récompense et sensibiliser le public à l’importance du sous-titrage pour les personnes malentendantes. 

A cette occasion, j’ai eu l’opportunité de passer une journée avec Paul Vecchiali afin de réaliser le clip promotionnel de l’ARDDS dont la sortie est prévue en mars.

Réalisateur, producteur, critique, écrivain… Engagé, passionné et éclectique, Paul Vecchiali est l’un des cinéastes français les plus importants de ces dernières années. Son cinéma est un cinéma d’auteur, difficile d’accès pour les sourds et les malentendants. En effet, à la complexité du film s’ajoute pour eux la difficulté de comprendre les dialogues. Il faut savoir que le sous-titrage d’un film n’est pas systématique surtout pour les productions à petit budget.

Pour les 6 millions de personnes sourdes ou malentendantes qui vivent en France, accéder à la culture reste difficile. Beaucoup d’entre elles ne peuvent pas aller au cinéma, sauf si les films projetés sont sous-titrés. La situation s’améliore, lentement. De plus en plus de films francophones sont sous-titrés pour leur sortie en salle. On en dénombre 8 en 2011 contre 131 en 2016, soit un peu plus d’un film sur trois. Pourtant, rares sont les exploitants qui projettent cette version quand elle est disponible. C’est ce constat qui a conduit l’ARDDS Caravelle à créer un Prix du Meilleur Film Sous-titré pour les Sourds et les Malentendants. Ils ont l’espoir de sensibiliser les médias et toutes les personnes concernées à la nécessité de projeter les films francophones sous-titrés… et d’aller les voir ainsi.

Homme engagé, Paul Vecchiali a accepté d’être le président du jury du prix du meilleur film sous-titré. Il est décerné par l’association pour la Réadaptation et la Défense des Devenus Sourds (ARDDS) dont le représentant est Monsieur Christian Guittet un cinéphile chevronné et passionné de photographie. En 2015, ce prix a été remis au réalisateur Jean-Pierre Améris pour le film Marie Heurtin.

A cette occasion, Paul Vecchiali a assuré en toute simplicité un petit tour promotionnel régional en commençant par répondre aux questions de Lérins Radio, le nouveau média émergeant sur la Côte d’Azur. L’émission diffusée tout au long de la semaine du 9 février sera prochainement disponible en podcast.

Il s’est ensuite prêté au jeu de parrain répondant aux questions du clip promotionnel dont j’assure la réalisation pour l’association. Ce dernier, devrait être disponible en mars prochain. Il sera suivi d’une version longue comportant un entretien confession du réalisateur sur le cinéma d’aujourd’hui.

Enfin, Paul Vecchiali a présenté devant plus d’une centaine de cinéphiles deux de ses longs-métrages : En Haut des marches et Nuit blanche sur la jetée. A l’issue de chaque projection, il a répondu aux questions des spectateurs. Un beau moment d’échangee sur ses réalisateurs mais aussi sur le cinéma en général. Actuellement, le cinéaste prépare deux films qui seront tournés simultanément en avril. Le premier sera en extérieur et l’autre en intérieur. Les deux devraient être disponibles dans le courant de l’année.

Photographies issues de plusieurs sources : Malik Saad régisseur des films de Paul Vecchiali et Christian Guittet vice-président de ARDDS pour la région PACA.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *